Un rendez-vous 100% virtuel pour s’inspirer, s’allier et innover.

Ce webinaire présenté par BÉNÉFIQ, événement phare de l’INAF, vise à se mettre au parfum des avancées scientifiques sur la relation entre la nutrition, le microbiote et la santé du cerveau. Des experts des secteurs académiques et industriels viendront vous présenter des résultats récents. Deux sessions de réseautage vous permettront d’interagir avec les conférenciers, débattre autour d’un thème de l’heure ou encore explorer les possibilités de partenariats académiques-industriels.

11 février (journée entière)

Dernières avancées sur la nutrition, le microbiote et la santé

Présenté par :

  • Centre thématique de recherche en neurosciences
  • Laboratoire international associé OptiNutriBrain
  • Unité mixte internationale MicroMenu
  • Tarif : 125$
ProgrammationInscriptionAccès au webinaire

Programmation

11 février 2021 (journée entière)

L’horaire ci-dessous a été établi selon l’heure du Québec.

8h15

Ouverture de la salle d’attente

8h30

Mot de bienvenue

Renée Michaud, Co-présidente de BÉNÉFIQ et Directrice générale de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF) de l’Université Laval

Diplômée de l’Université Laval en bioagronomie et détentrice d’une maîtrise en biologie végétale, Mme Michaud est en poste à l’Institut depuis sa mise en place en 2000. Aujourd’hui, elle est toujours aussi passionnée et engagée à stimuler l’essor de cet Institut de renommée internationale. Comme dirigeante, elle a lancé de nombreuses actions permettant de décupler l’impact des retombées de la recherche dans les domaines hautement prioritaires du bioalimentaire, de la nutrition et de la santé. L’INAF rassemble plus de 600 scientifiques québécois oeuvrant en intersectorialité pour développer un système alimentaire durable et améliorer la santé des populations. Chef de file à l’international, l’INAF génère un budget de recherche de plus de 27 M$ par année dont près de 40 % du budget de recherche résulte d’un partenariat avec le secteur privé. Mme Michaud siège sur plusieurs conseils d’administration et comités au sein de l’Université Laval et dans le milieu dont le centre collégial de transfert des technologies TransBiotech, les incubateurs AgBiocentre et Mycelium et la Fondation INITIA. Elle est la co-instigatrice et co-présidente de l’évènement international BÉNÉFIQ.

Vincenzo di Marzo, Titulaire de la Chaire CERC-MEND et professeur à la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation ainsi qu’à la Faculté de médecine de l’Université Laval

Dr Vincenzo Di Marzo est le titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur l’axe microbiome-endocannabinoïdome en santé métabolique (CERC-MEND) à l’Université Laval (Québec, Canada), et directeur de recherche associé à l’Institut de chimie biomoléculaire du Conseil national de recherches (ICB-CNR) à Naples, Italie. Il est également le coordonnateur du groupe de recherche sur les endocannabinoïdes dans la région de Naples, et le directeur de l’unité mixte internationale entre le CNR et l’Université Laval, pour la recherche chimique et biomoléculaire sur le microbiome et son impact sur la santé métabolique et la nutrition (UMI-MicroMeNu). Il a reçu une maîtrise en chimie à l’Université de Naples Frederic II en 1983 et un doctorat en biochimie de l’Imperial College of Science, Technology and Medicine à Londres en 1988. Il est co-auteur de plus de 740 articles publiés dans des revues à comité de lecture (indice H 122 selon Web of Science). Pendant 6 années consécutives (2014-2019), il a été classé parmi les chercheurs les plus cités (1 % des meilleurs au monde) dans toutes les disciplines scientifiques.

Frédéric Calon, Professeur titulaire à la Faculté de pharmacie de Université Laval, Directeur LIA OptiNutriBrain/RRI Food4BrainHealth

Le Dr Frédéric Calon est professeur à la Faculté de pharmacie et chercheur à l’INAF et au Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval. Lui et son équipe ont contribué à la découverte d’un effet neuroprotecteur des acides gras oméga-3 dans les maladies du cerveau. L’expertise du Dr Calon est centrée sur les maladies neurodégénératives (Alzheimer et Parkinson), la barrière hémato-encéphalique et le développement de traitement, incluant des approches nutritives.

8h40

L’axe microbiote intestinal-cerveau, l’évolution du microbiote intestinal et le rôle du microbiote intestinal dans la médiation des effets des composants alimentaires (ENG)

John F. Cryan, Professeur et président du département d'anatomie et de neurosciences, University College Cork

John F. Cryan est professeur et président du département d’anatomie et de neuroscience de l’université de Cork et est également chercheur principal à l’Institut du microbiome d’APC. Ses recherches sont axées sur la compréhension de l’interaction entre le cerveau, l’intestin et le microbiome et sur la manière dont elle s’applique au stress, aux troubles psychiatriques et immunitaires à des moments clés de la vie. Le professeur Cryan a publié plus de 540 articles et chapitres de livres évalués par des pairs et a un indice H de 124. Il est rédacteur en chef de Neuropharmacology et de Nutritional Neuroscience. Il fait partie du comité de rédaction de 15 autres revues. Il a édité trois livres et est co-auteur du best-seller « The Psychobiotic Revolution » : Mood, Food, and the New Science of the Gut-Brain Connection » (National Geographic Press, 2017).
John F. Cryan is Professor & Chair, Dept. of Anatomy & Neuroscience, University College Cork and is also a Principal Investigator in the APC Microbiome Institute. His research is focused on understanding the interaction between brain, gut & microbiome and how it applies to stress, psychiatric and immune-related disorders at key time-windows across the lifespan. Prof. Cryan has published over 540 peer-reviewed articles and book chapters and has a H-index of 124. He is a Senior Editor of Neuropharmacology and of Nutritional Neuroscience. He is on the editorial board of a further 15 journals. He has edited three books and is co-author of the bestselling  “The Psychobiotic Revolution: Mood, Food, and the New Science of the Gut-Brain Connection” (National Geographic Press, 2017).

Description du webinaire

Avez-vous déjà eu un « gut-feeling » ? Il s’avère que la connexion entre notre instinct et notre cerveau est peut-être plus forte que nous le pensons. John F. Cryan, professeur et président du département d’anatomie et de neuroscience et chercheur principal chez APC Microbiome Ireland, partagera des faits et des idées surprenantes sur la façon dont nos pensées et nos émotions sont liées à nos tripes. En tant que conférencier TEDMED, le Dr Cryan partagera sa fascination pour la biomédecine et expliquera pourquoi elle offre un moyen idéal d’explorer l’interaction entre le cerveau, l’intestin et le microbiome, et comment cette relation s’applique aux troubles liés au stress et au système immunitaire, tels que la dépression, l’anxiété, le syndrome du côlon irritable, l’obésité et les troubles du développement neurologique, dont l’autisme.
Ever had a « gut feeling » about something? It turns out, the connection between our gut and our brain might be stronger than we think. John F. Cryan, Prof. & Chair of Anatomy & Neuroscience and Principal Investigator at APC Microbiome Ireland will share surprising facts and insights about how our thoughts and emotions are connected to our guts. As a TEDMED speaker, Dr. Cryan shares his fascination with biomedicine and why it offers a perfect way to explore the interaction between the brain, gut and microbiome, and how this relationship applies to stress- and immune-related disorders such as depression, anxiety, irritable bowel syndrome, obesity, and neurodevelopmental disorders including autism.

9h20

Rôle des polyphénols sur la modulation du microbiote : unir ses forces pour accélérer l’avancement des connaissances (FR)

Yves Desjardins, Titulaire de la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Diana Food, chercheur INAF, Université Laval

Yves Desjardins est professeur titulaire au département de phytologie de la FSAA de l’Université Laval et est membre de l’INAF. Il est gradué de l’Université de Guelph en horticulture et est détenteur d’un Ph. D. en biologie végétale de l’Université Laval. Physiologiste végétal de formation, il se spécialise depuis plus de 15 ans en phytochimie. Responsable du laboratoire d’analyse des actifs végétaux de l’INAF, il a collaboré à plusieurs études cliniques sur le diabète de type 2, le déclin mnésique, les infections du tractus urinaire, et l’inflammation de bas niveau. Il est titulaire de la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Diana Food sur les effets prébiotiques des fruits et légumes ou il s’intéresse aux effets modulateurs des polyphénols de petits fruits sur le microbiote intestinal.

Denis Guyonnet, directeur scientifique et innovation, Diana Foods

Denis Guyonnet est titulaire d’un doctorat en nutrition et toxicologie et a plus de 15 ans d’expérience dans la recherche clinique sur les bienfaits pour la santé de différents aliments, y compris les probiotiques. Ses recherches ont principalement porté sur la santé digestive et la modulation du microbiote intestinal. Il a une expérience dans l’application de la science aux systèmes de réglementation des allégations de santé des aliments dans différentes régions géographiques (par exemple, l’EFSA, les États-Unis, le Brésil, le Japon). Il est maintenant directeur scientifique et de l’innovation de Diana Nova depuis 2016, l’incubateur transversal en santé et nutrition du groupe Symrise. Il développe une collaboration scientifique internationale avec des experts universitaires pour mettre au point des solutions de santé naturelle sur mesure qui ont un impact positif sur le microbiote intestinal, comme le programme de recherche de 5 ans sur l’effet prébiotique des polyphénols lancé en 2018 avec l’équipe du professeur Yves Desjardins (Université Laval, Québec, Canada). Au-delà de ces activités de R&D, il a été le fondateur d’une marque numérique purement B2C appelée Flore (maflore.com), offrant une gamme de produits naturels (poudre de fruits et légumes 100%, bactéries lactiques) combinée à une application mobile. Il s’agissait d’un projet intra-entrepreneurial visant à explorer un nouveau modèle commercial et à créer un lien direct avec les consommateurs.

Description du webinaire

On sait tous que la consommation de fruits et légumes (FL) est bonne pour la santé. Ce fait a été démontré par de nombreuses études précliniques animales, cliniques humaines et par des études de cohortes.  La consommation régulière de ces produits réduit l’incidence des maladies cardiométaboliques, de l’obésité, du diabète de type 2, du cancer et des maladies neurodégénératives. Les FL sont riches en vitamines, en fibres et en phytonutriments uniques. Dans le cadre de nos travaux, nous avons mis en évidence la capacité des polyphénols de modifier le microbiote et d’améliorer la fonction barrière de l’intestin. Par contre, étant donné la grande variabilité dans la composition du microbiote au sein de la population, il importe de définir les déterminants de la réponse interindividuelle aux polyphénols. Dans le cadre de la Chaire CRSNG-Diana Food sur les effets prébiotiques des polyphénols, nous nous attardons à définir, en utilisant des modèles in vitro de l’intestin humain et des approches de métataxonomique et de métabolomique, des marqueurs qui peuvent expliquer les bénéfices sur la santé. Ce programme de recherche implique de nombreux chercheurs multidisciplinaires qui travaillent de pair avec un industriel pour définir les conditions optimales d’utilisation d’ingrédients pré- et d’agents probiotiques.

9h55

Réponse concomitante du microbiote intestinal et des endocannabinoïdes aux changements d’apport alimentaire (FR)

Alain Veilleux, chercheur INAF, Université Laval

Alain Veilleux a réalisé ses études graduées sur la signalisation cellulaire et de l’insuline et sur les aspects cellulaires et hormonaux régulant la distribution des graisses à l’Université Laval (2007 et 2011). Il a poursuivi ses recherches au postdoctorat à l’Université de Montréal sur le métabolisme des lipides dans l’intestin grêle chez des individus obèses et diabétiques (2014). Il est professeur adjoint à l’École de nutrition de l’Université Laval depuis 2015. Il est chercheur au centre Nutrition, santé et société (NUTRISS) et également membre de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF).
Le laboratoire du Dr Veilleux sur trouve à l’INAF et s’intéresse actuellement au rôle de l’intestin grêle dans le développement des complications métaboliques chez des individus résistants à l’insuline et en présence d’obésité. Ses travaux visent à élucider les facteurs et mécanismes du micro-environnement intestinal impliqués dans le développement d’un état de dysfonctions métaboliques dans la muqueuse intestinale. Il préconise une approche translationnelle, combinant les échantillons de tissus intestinaux murins et humains, la culture de cellules primaires et les études de cohorte, afin d’étudier l’interrelation du microbiote intestinal et de l’endocannabinoïdome dans la santé métabolique, et ce spécifiquement au niveau de l’intestin grêle.

Description du webinaire

De nombreux facteurs endogènes et exogènes liés à l’obésité, tels que le régime alimentaire, l’adiposité et les médiateurs circulatoires, sont associés au microbiote intestinal. Nous cherchons à mieux comprendre si les altérations du microbiote intestinal et des endocannabinoïdes surviennent à un stade précoce des changements alimentaires par rapport au développement de complications métaboliques. Les résultats d’un modèle de souris obèse induite par le régime alimentaire ainsi que d’essais sur l’homme mettent en évidence que certains paramètres de ces systèmes sont rapidement et simultanément modifiés tôt après un changement de régime alimentaire.

10h20

Pause

10h35

Identification et caractérisation des microbes bénéfiques de la prochaine génération : L’histoire d’Ak-kermansia muciniphila (FR)

Céline Druart, Responsable du développement commercial et scientifique, A-Mansia Biotech

Céline Druart a obtenu son doctorat en sciences biomédicales à l’UCLouvain (Belgique) en 2014. Elle a ensuite rejoint le groupe de recherche de Patrice Cani pour diriger un projet consacré à la valorisation des résultats concernant les effets bénéfiques de la bactérie intestinale Akkermansia muciniphila. Profitant de son Master en Management, elle occupe aujourd’hui le poste de chef de projet scientifique et commercial de A-Mansia Biotech. A-Mansia est une co-spin off de l’UCLouvain et de l’Université de Wageningen avec l’ambition de développer des produits de santé basés sur les propriétés uniques de A. muciniphila.

Description du webinaire

Cette présentation résumera 15 ans de recherches autour d’une bactérie commensale appelée Akkermansia muciniphila. Elle présentera le cheminement depuis les recherches fondamentales démontrant l’intérêt de la supplémentation avec Akkermansia muciniphila dans le cadre de la prévention des désordres métaboliques associés à l’obésité jusqu’à la première administration de cette bactérie chez l’homme au cours d’une étude clinique. Finalement, cette présentation se clôturera par quelques mots autour de la valorisation de ces résultats prometteurs au sein d’une société spin-off qui porte le nom d’ A-Mansia Biotech.

11h05

Les légumineuses alimentaires et la modulation du microenvironnement microbien-hôte intestinal dans la santé et la maladie (ENG)

Krista Power, Professeure agrégée, École des sciences de la nutrition de l’université d’Ottawa

Dr Krista Power est une professeure agrégée à l’École des sciences de la nutrition de l’université d’Ottawa et une professeure auxiliaire au département de la santé humaine et des sciences de la nutrition à University of Guelph, ainsi qu’au département des sciences de la nutrition à University of Toronto.
Dr Power a fait son Ph. D au département des sciences de la nutrition à University of Toronto (2007), et était postdoctorale NSERC à University of Turku, en Finlande et à Karolinska Institute, Stockholm, en Suisse (2006-2008) où elle a étudié le rôle des phytoestrogènes et des aliments riches en phytoestrogènes (p. ex. graines de lin, soja) sur la signalisation des œstrogènes dans la santé et les maladies humaines, à l’aide d’un éventail de modèles cellulaires et in vivo.
Dr Power était une chercheuse scientifique avec Agriculture et Agro-aliment Canada (2008-2017), où elle a mis sur pied et dirigé une équipe de recherche sur la santé intestinale pour démontrer l’importance des composantes alimentaires dans la modulation du microbiote intestinal et l’intégrité et la fonction de la barrière intestinale, et son rôle dans la prévention et le traitement des maladies chroniques.

Description du webinaire

Cette présentation mettra en lumière notre enquête en cours sur les effets des légumineuses alimentaires (par exemple, les lentilles, des haricots communes) sur la santé intestinale et métabolique, avec un accent particulier sur la prévention et le traitement de l’obésité. Les légumineuses, en particulier des haricots , sont des aliments protéiques d’origine végétale enrichis en bioactifs modulateurs de la santé intestinale, notamment en glucides fermentables et en composés phénoliques. L’incorporation de légumineuses dans le régime alimentaire de souris obèses induit toute une série d’effets sur la structure et la fonction de la communauté du microbiote intestinal qui est associée à leur capacité à atténuer les anomalies métaboliques et l’inflammation associées à l’obésité. Nos résultats soulignent le potentiel des haricots à être utilisés comme une source alimentaire économique et accessible pour cibler le microenvironnement intestinal et atténuer les comorbidités associées à l’obésité.

11h30

Neuronalg : Récolter les bienfaits cognitifs des algues (FR)

Lucie Beaulieu, Professeure en sciences et technologie des aliments, et chercheure INAF

Lucie Beaulieu est professeure titulaire au département des sciences des aliments à l’Université Laval depuis 2014. Elle a d’abord travaillé au sein de Merinov à Gaspé en tant que professeure chercheure sous octroi du département de biologie, chimie et géographie de l’UQAR (2005-2009). Elle a également été professeure régulière en biochimie au campus de l’UQAR à Rimouski pendant 5 ans (2009-2014). Elle est coordonnatrice du groupe d’intérêt sur les produits et co-produits marins de l’INAF depuis 2008, coordonnatrice de l’Axe 1 – L’aliment et ses composantes, de l’INAF depuis 2016, et directrice thématique – Ressources, énergies marines et santé du secteur économique maritime du Réseau Québec maritime depuis 2020. Ses activités de recherche portent sur la caractérisation fonctionnelle de nouvelles sources d’ingrédients marins, pour l’amélioration de la qualité des aliments et la promotion de la santé. Reconnue comme leader dans son domaine, elle participe activement à la planification stratégique d’une programmation de recherche en parfaite adéquation avec les enjeux scientifiques mondiaux, portant sur la gestion durable des bioressources.

Jocelyn Bérubé, Vice-président exécutif – Affaires scientifiques et réglementaires, InnovActiv

Diplômé en microbiologie et d’une maîtrise en médecine expérimentale de l’Université Laval, M. Bérubé travaille au sein de l’industrie des produits naturels depuis près de 18 ans, dont 16 au sein d’InnoVactiv. Son rôle consiste à chapeauter les activités de développement de nouveaux produits ainsi que les activités de conformité réglementaire, en plus de prendre part aux activités commerciales et décisionnels face aux enjeux stratégiques de l’entreprise.

Description du webinaire

Et si les algues du Saint-Laurent avaient des effets bénéfiques sur la santé cognitive? Telle est la question à laquelle le projet Neuronalg tente de répondre dans le cadre d’un partenariat académique-industriel. Les travaux viseront à mieux comprendre comment les macroalgues pourraient contribuer à prévenir des maladies affectant les fonctions cérébrales, ou encore à optimiser la performance cognitive, l’humeur ou le sommeil. Leur action sur le microbiote intestinal sera également étudiée. Les résultats obtenus jusqu’à présent ont posé les bases scientifiques nécessaires au développement de méthodes de détection d’acides aminés de type mycosporine (MAAs) dans des extraits d’algues et dans des tissus biologiques. L’étude pourrait permettre la production durable d’ingrédients potentiellement neuroactifs provenant d’algues marines du Saint-Laurent.

12h00

Pause dîner

12h45

Impact des altérations du métabolisme énergétique sur les neurones sérotoninergiques et la régulation des humeurs (FR)

Xavier Fioramonti, chercheur, Institut national de la recherche agronomique, Bordeaux

Après un doctorat obtenu en 2005 à l’Université Paul Sabatier de Toulouse sous la direction des Drs Luc Pénicaud et Anne Lorsignol, Xavier Fioramonti a intégré le laboratoire de la Dr Vanessa Routh à l’Université Rutgers (Newark, NJ, USA). Dans ces deux laboratoires, il a étudié les mécanismes moléculaires et rôles physiologiques d’hypothalamiques neurones dits glucosensibles capables de détecter des variations de la concentration en glucose. Depuis son recrutement à l’INRAE en tant que chercheur, au CSGA de Dijon de 2011 à 2016, et maintenant au laboratoire NutriNeuro de Bordeaux, il continu a étudier l’impact de la consommation de sucres (glucose et fructose) sur le cerveau et la régulation de fonctions telles que le comportement alimentaire, l’homéostasie glucidique ou le contrôle des émotions.

Description du webinaire

La dépression et le diabète de type 2 (DT2), caractérisé par une résistance de l’organisme à l’insuline, font partie des maladies ayant le plus fort impact sur la santé publique dans le monde. De nombreuses études épidémiologiques montrent que ces deux pathologies sont étroitement liées sans que les mécanismes cellulaires ou moléculaires ne soient clairement compris. Dans cette présentation, nous apporterons des évidences montrant que les neurones sérotonines sont impactés et présentent une résistance à l’insuline conférant l’apparition de troubles émotionnels lors d’un diabète induit par une alimentation enrichie en gras et en sucre dans un modèle animal murin.

13h10

Le microbiome, un acteur majeur de la réponse aux traitements (FR)

Patricia Lepage, Ph. D., Chercheuse à l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique)

Patricia Lepage est Directrice de Recherche à l’institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE). Au sein de l’Institut Micalis, ses travaux concernent principalement le lien entre microbiome intestinal, xénobiotique et santé de l’Homme.
Son doctorat en Microbiologie, obtenu à l’Université Paris XI en 2005, porte sur l’étude du microbiote associé à la muqueuse intestinale dans la maladie de Crohn. Patricia rejoint ensuite les équipes allemandes de l’Institute of Clinical Molecular Biology (IKMB) à Kiel afin d’approfondir ses travaux sur les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin et d’y développer de nouvelles approches méthodologiques centrées sur les méta-Omiques.
Son groupe de recherche à l’institut Micalis travaille actuellement sur l’impact du microbiome dans la réponse aux traitements et le métabolisme microbien des xénobiotiques. Ses travaux collaboratifs sur le lien entre microbiote intestinal et réponse aux traitements anticancéreux (chimio- et immunothérapies) ont ouvert de nouvelles voies dans la prise en charge du cancer, soulignant l’importance du microbiote intestinal sur notre capacité à répondre favorablement aux traitements.

Description du webinaire

Le microbiote humain perçoit son environnement et réagit en libérant des métabolites, dont certains sont des régulateurs clés de la santé humaine, constituant un réservoir encore largement sous-estimé de fonctions pouvant impacter l’Homme. Les approches méthodologiques développées au cours de la dernière décennie ont permis de mieux appréhender les fonctionnalités potentielles du milliard de bactéries encore non cultivées colonisant les muqueuses du corps humain. Les capacités métaboliques du microbiome sont vastes et peuvent être manipulées de manière à prévenir les maladies. Il semble dorénavant urgent d’accélérer notre compréhension du rôle des microbes humains dans le métabolisme des médicaments et la variabilité de la réponse aux traitements.

13h40

Influence de l’axe intestin-cerveau sur le comportement alimentaire (ENG)

Claire de la Serre, Ph. D., Professeure associée (University of Georgia)

Le Dr de La Serre est originaire de France et a obtenu une maîtrise en nutrition et une maîtrise en ingénierie des sciences de la vie à l’Institut de technologie des sciences de la vie, de l’alimentation et de l’environnement de Paris (AgroParisTech). En tant que doctorante en nutrition, elle a participé à un programme d’échange pour mener sa recherche de thèse à l’université de Californie, à Davis. Pendant ses années d’études supérieures, elle a étudié le rôle du microbiote intestinal dans l’obésité induite par le régime alimentaire. Elle a notamment montré que le maintien de la barrière intestinale était essentiel pour prévenir l’obésité et que des produits bactériens spécifiques pouvaient favoriser la suralimentation. Elle a ensuite effectué un stage postdoctoral à la Johns Hopkins School of Medicine à Baltimore avant de rejoindre le département d’alimentation et de nutrition de l’université de Géorgie (UGA). En tant que professeur à l’UGA, elle a concentré ses efforts de recherche sur l’identification des voies par lesquelles les bactéries intestinales influencent l’alimentation. Ses récents travaux ont montré que les changements dans la composition du microbiote peuvent déclencher une inflammation et un remodelage neural dans les centres d’alimentation du cerveau.

14h05

Conclusion aux conférences et présentation des sessions de réseautage

14h10

Sessions réseautage

Salle virtuelle 1 : les connaissances actuelles sur le microbiote peuvent-elles se traduire en recommandations nutritionnelles et/ou en applications commerciales ?

Description

Restez des nôtres et participez à cette discussion de groupe sur l’avancement des connaissances dans le domaine du microbiote intestinal et de leur traduction en matière de recommandations nutritionnelles. Cet échange, proposé à l’auditoire de BÉNÉFIQ vise à dialoguer et à trouver des pistes de réponses à plusieurs questions que les consommateurs se posent.
Salle virtuelle 2 : Atelier de maillage académique-industriel animé par le CRIBIQ (sur invitation seulement)

15h15

FIN

Tarif : 125$

Je m'inscris

Remerciements spéciaux

Partenaires

Fiers organisateurs

INAF + UNIVERSITÉ LAVAL

Restons en contact !

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour être les premiers informés de l’ouverture des inscriptions et recevoir les dernières nouvelles.

Abonnez-vous

Suivez-nous !

#BENEFIQ2021