Sélectionner une page

À l’heure actuelle, les protéines ont la cote et représentent une part de marché grandissante. Pour satisfaire une clientèle de plus en plus exigeante, l’industrie doit maintenant conjuguer valeur protéique et perspective durable, et ce, en adoptant des alternatives aux protéines animales dans leur conception et développement de nouveaux produits. 

Parmi les alternatives exploitées, on retrouve maintenant des produits protéinés à base de pois, de lupin, de colza, de chanvre de champignons, de microalgues, de levures, de bactéries et même d’insectes.

 

La percée rapide des protéines d’insectes

D’un point de vue environnemental, les insectes représentent une perspective intéressante puisqu’ils ont une plus grande facilité à synthétiser les protéines que les animaux. En d’autres mots, les insectes consomment moins pour produire plus. D’un point de vue nutritionnel, une grande variété d’insectes sont riches en protéines de grande qualité et facilement digestibles en plus de contenir des nutriments intéressants comme les omégas 3 insaturés. Ils sont donc sains, nutritifs et constituent une excellente source de protéines, d’acides gras polyinsaturés, de fer, de calcium, de vitamines B, et de nutriments essentiels. À raison, de plus en plus d’entreprises établies les utilisent et les start-up basées sur la production ou l’utilisation des protéines d’insectes se développent un peu partout au pays.

La compagnie Entomo Farms fut une pionnière dans le domaine en proposant divers produits et ingrédients à base de criquets. L’entreprise a d’ailleurs récemment développé des partenariats avec des entreprises majeures telles que President’s Choice et Maple Leaf Foods. Ne manquez pas Jerrod Goldin, président de Entomo Farms lors de la session 7 de BÉNÉFIQ 2018 qui nous parlera de « The Insect Revolution ».

Inscrivez-vous maintenant !